Le cube de Salzbourg

Publié le par Taranto

En 1885, un ouvrier travaillant dans une fonderie à Schondorf dans le sud de la Bavière allemande découvrit un objet étrange en forme de cube en cassant un bloc de charbon.

 

Cet objet fut jugé assez inhabituel pour être ramené au propriétaire de la mine d’où il provenait, à Wolfsegg, qui le présenta ensuite au musée de la ville la plus proche, Vöcklabruck. Il fut étudié par Adolf Gurlt, un ingénieur des mines, qui présenta le cas à la Société d’Histoire Naturelle de Bonn en 1886. Cette découverte eut un certain écho dans les milieux scientifiques : un article lui fut consacré dans la revue scientifique britannique Nature en novembre 1886, et un autre dans la revue française l’Astronomie, en 1887. L’objet était alors présenté comme un cas particulier de météorite.

 

 

Le cube de Salzbourg

 

L’objet en lui-même mesure 67 x 67 x 47 mm et pèse 785 grammes. Quatre de ses côtés grossièrement plats, les deux autres côtés opposés sont convexes. Une cannelure assez profonde est incisée sur tout le tour de l'objet.

 

Le cube fut analysé en 1966-67 par le Musée d’Histoire Naturelle de Vienne par tomographie électronique. Ces analyses révélèrent que le fer qui le compose ne contient pas de traces de nickel, de chrome ou de cobalt, ce qui laisse à penser qu’il ne s’agirait pas d’une météorite. De même, l’absence de souffre l’exclue de la catégorie des pyrites, minéral composé de sulfure de fer et présentant souvent des formes géométriques.

 

Pyrites

 

Par contre, le fer de l’objet présente un taux de magnésium particulièrement bas, comme on peut le rencontrer dans le fer forgé. Une autre étude en 1973 suggérait que le cube aurait été réalisé selon la technique de la cire perdue : il pourrait donc s’agir d’un simple ballast en fer semblable à ceux utilisés dans les mines au Moyen-Age.

 

Pour certains, le cube serait un "objet hors contexte" (OOPart, Out of Place Artefact) : ce terme désigne un artefact archéologique qui présente des caractéristiques si différentes de la zone géographique ou temporelle où il a été découvert qu’il semble scientifiquement impossible d’expliquer sa présence.

 

Différentes théories ont été échafaudées sur le cube de Salzbourg. S’il ne s’agit pas d’une météorite naturelle, il pourrait être un fragment d’une culture extraterrestre, vaisseau spatial ou débris d’une planète. Il pourrait aussi être une relique d’une très ancienne civilisation disparue.

 

Des légendes circulent sur cet objet. Contrairement à ce que l’on peut lire parfois sur le net, il n’a pas disparu du musée de Salzbourg pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a simplement été transféré au Heimathaus Museum de Vöcklabruck, où il est toujours visible aujourd’hui.

 

 

Si c’est bien un objet fabriqué, il reste en tous cas difficile d’expliquer sa présence dans le fragment d’une couche de lignite datée du début de l’ère cénozoïque il y a 65 millions d’années.

 

 


Article WIkipedia (anglais)

Publié dans Anomalies naturelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article